Les aliments à éviter

Le simple fait que vous consommiez de tout ne signifie pas qu’il le peut également. La liste ci-dessous récapitule les aliments et les boissons interdits aux chiens.

Alcool

Les boissons alcoolisées et les produits alimentaires contenant de l’alcool peuvent entraîner des vomissements, des diarrhées, une diminution de la coordination, une dépression du système nerveux central, des difficultés respiratoires, des tremblements, une acidité sanguine anormale, un coma et même la mort.

Avocat

Les feuilles, la chair, le noyau et la peau des avocats contiennent de la persine, une toxine pouvant être à l’origine de vomissements et de diarrhées chez les chiens. Les oiseaux et les rongeurs sont particulièrement sensibles à la toxicité de l’avocat et peuvent développer une congestion, des difficultés respiratoires et une rétention d’eau autour du cœur. Certaines ingestions peuvent même être mortelles.

Noix de macadamia

Les noix de macadamia sont fréquemment utilisées dans de nombreux biscuits et confiseries. Ces noix provoquent faiblesse, dépression, vomissements, tremblements et hyperthermie chez les chiens. Les signes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion et persistent environ 12 à 48 heures.

Raisins et raisins secs

Ces fruits peuvent entraîner une insuffisance rénale. Chez les animaux ayant déjà certains soucis de santé, les problèmes peuvent être encore plus graves.

Pâte levée

Les pâtes fabriquées avec de la levure peuvent lever et occasionner l’accumulation de gaz dans le système digestif de votre animal. C’est une situation douloureuse et susceptible d’aboutir à une rupture de l’estomac ou des intestins. Étant donné que le risque diminue dès lors que la pâte est cuite et que la levure a complètement levé, vous pouvez gâter un peu votre compagnon en lui donnant de petits morceaux de pain. Attention, ces gâteries ne doivent pas constituer pour lui plus de 5 à 10 % de l’apport quotidien en calories.

Xylitol

Le xylitol est utilisé comme édulcorant dans de nombreux produits, notamment dans le chewing-gum, les confiseries, les viennoiseries et le dentifrice. Chez la plupart des espèces, il peut provoquer une libération d’insuline susceptible d’entraîner une insuffisance hépatique. L’augmentation de l’insuline conduit à une hypoglycémie (baisse des taux de sucre). Parmi les premiers signes de toxicose figurent les vomissements, la léthargie et la perte de coordination ; l’intoxication peut même avoir pour conséquence des crises de type épileptique. L’élévation des taux d’enzymes hépatiques et l’insuffisance hépatique peuvent apparaître en l’espace de quelques jours.

Oignons, ail, ciboulette

Ces légumes et ces herbes peuvent provoquer une irritation gastro-intestinale et sont susceptibles d’occasionner des lésions des globules rouges. Bien que les chats y soient plus sensibles, les chiens encourent également un risque s’ils en consomment une quantité trop importante. L’intoxication est normalement diagnostiquée d’après l’entretien avec le maître, les signes cliniques et la confirmation au microscope de la présence de corps de Heinz. Une petite dose prise occasionnellement, telle que celle qui peut se trouver dans les aliments ou les friandises pour animaux, ne posera vraisemblablement pas de problème, mais nous vous recommandons de ne jamais donner à votre animal de grandes quantités de ces aliments.

Sel

De grandes quantités de sel peuvent exacerber la soif et le besoin d’uriner, voire entraîner une intoxication à l’ion sodium. Les signes signalant une surconsommation d’aliments salés par votre animal incluent les vomissements, les diarrhées, la dépression, les tremblements, l’élévation de la température corporelle, les crises de type épileptique et même la mort.

Chocolat

Le chocolat est mauvais pour les chiens ; en fait, les vétérinaires le considèrent comme un poison. Le chocolat contient de la théobromine, un stimulant du système nerveux central susceptible de provoquer des crises de type épileptique et un besoin d’uriner excessif (conduisant à une déshydratation), ainsi que des lésions cardiaques. Plus le chocolat est noir, plus il contient de théobromine. Le chocolat au lait est moins toxique que le chocolat noir, qui lui-même est moins toxique que le chocolat pâtissier. Parmi les symptômes d’une intoxication au chocolat figurent les vomissements, les diarrhées, l’hyperactivité, les contractions musculaires et les crises de type épileptique. Cette situation est considérée comme une urgence vétérinaire exigeant une prise en charge de soutien dans les meilleurs délais.

Autres aliments dangereux

Évoquez cette question avec votre vétérinaire afin de comprendre pourquoi certains aliments sont malsains et/ou dangereux pour vos animaux. C’est un point à prendre très au sérieux.